Contact | Marque d'éditeur



Cartographica Helvetica


Résumé

Martin Rickenbacher:

Les mesures de base dans le Grand-Marais entre Walperswil et Sugiez

Cartographica Helvetica 34 (2006) 3–15

Résumé:

La première opération nécessaire pour la mensuration d'un pays consiste à le couvrir d'un réseau de triangles : la triangulation. Pour le calcul du premier triangle, on doit connaître au minimum la longueur de l'un de ses côtés (la base) et les deux angles adjacents. En vue de la mensuration de la Suisse, une telle base de 13 km a été mesurée en 1791 à l'aide d'une chaîne de 32,5 m par Johann Georg Tralles et Ferdinand Rudolf Hassler dans le Grand-Marais entre Walperswil et Sugiez. Les deux scientifiques ont remesuré cette distance en 1797 avec des barres de fer de 7,8 m de long. Pour dresser la première œuvre cartographique, la Carte topographique de la Suisse 1:100 000, Guillaume-Henri Dufour fit répéter une nouvelle fois cette mesure en 1834. L'astronome Johannes Eschmann utilisa pour cela des tuyaux de fer de 5,8 m.

Les deux points situés aux extrémités de la base ont été restaurés en 2006. De plus, un monument en forme de signal en bois a été érigé à Walperswil. A cette occasion, la position de ces deux points a été déterminée une nouvelle fois à l'aide du GPS et leur distance calculée à partir des coordonnées, Ces quatre mesures concordent avec un écart de 19 cm (correspondant à 0,0145 ‰), ce qui constitue une preuve de l'excellente précision suisse.


Note bibliographique

  • Voir aussi: Nachtrag. In: Cartographica Helvetica 35 (2007) p. 53.

© 1990–2017 Cartographica Helvetica (marque d'éditeur)

Logo Valid HTML 4.01 Logo Valid CSS