Contact | Marque d'éditeur



Cartographica Helvetica


Résumé

Kai Brodersen:

Un plan carolingien de la ville de Rome?

Cartographica Helvetica 14 (1996) 35–41

Résumé:

Il était admis que l'image de la ville de Rome, qui ornait un tableau d'argent faisant partie de l'héritage de Charlemagne et qui a disparu, pouvait aussi bien être une carte carolingienne gravée de la cité qu'une «ichnographia». Pour étayer cette opinion, des érudits avaient prétexté l'existence de tableaux similaires «reconstitués» d'une telle carte et postulé un «chaînon manquant» entre la classique Forma Urbis et les cartes des villes du haut Moyen-Age mentionnées dans les manuscrits.

Il n'y a cependant aucune preuve que l'«effigies» été gravée ou était de qualité ichnographique. De plus il est prouvé que les tableaux similaires supposés sont des constructions modernes et il n'y a pas de lien direct entre la Forma Urbis, groupement de plans isolés de bâtiments, et les cartes manuscrites médiévales, représentations très schématiques des bâtiments. Ainsi l'existence d'une «chaînon manquant» ne peut être supposée.

Le seul témoignage de l'image carolingienne sur le tableau d'argent, le texte se rapportant à l'héritage de Charlemagne, laisse supposer une personification ou un idéogramme de la cité: une vue à vol d'oiseau oblique et schématique de la ville entourée de remparts avec, à l'intérieur, la représentation de quelques monuments, pas necessairement positionnés correctement. Il existe de nombreux témoins de ce genre d'images urbaines, autant a l'époque classique qu'au Moyen-Age.

En conclusion, un plan carolingien de la ville de Rome n'est attestée ni directement, ni même indirectement, et il est même improbable qu'elle ait existé.


© 1990–2017 Cartographica Helvetica (marque d'éditeur)

Logo Valid HTML 4.01 Logo Valid CSS