Contact | Marque d'éditeur



Cartographica Helvetica


Résumé

Thomas Germann:

Johann Gottfried Ebel et son panorama de la tour de guet de l'Albis

Cartographica Helvetica 13 (1996) 23–30

Résumé:

Le système des tours de guet constituant un réseau d'alarme fut instauré dans le canton de Zurich au début de la Guerre de Trente Ans (1618 à 1648) et resta en grande partie en usage jusqu'à la disparition de l'ancienne Confédération en 1798. En moins de quinze minutes, toutes les tours de guet du canton pouvaient être alertées de jour par des signaux de fumée, de nuit par des signaux de feu et en cas de brouillard par des coups de canon.

Vers la fin du 18e siècle, les premiers touristes alpins se rendirent compte que les hauteurs choisies pour installer ces tours de guet étaient aussi d'excellents points de vue. Aussi Johann Gottfried Ebel (1764–1830), originaire d'Allemagne, dessina un panorama de la tour de guet de l'Albis qu'il incorpora en 1793 dans son guide de voyage intitulé «Instruction sur la manière la plus utile et la plus délicieuse de voyager en Suisse». Le panorama des Alpes dessiné par Ebel appartient aux premières manifestations de son art.

Ebel utilisait une lunette de poche et dessinait au surplus librement et sans construction géométrique préalable. A cet égard il fut l'objet de critiques de la part des connaisseurs, car la deuxieme édition de son guide de 1804/1805 contient un panorama de l'Albis amélioré par Heinrich Keller. De nombreux voyageurs se sont rendus au cours des années suivantes sur les points de vue recommandés par Ebel.


Note bibliographique

  • Version éditée de: Johann Gottfried Ebel und sein Panorama von der Albishochwacht. Dans: Langnauerpost 69 (1993) pp. 1–29.

© 1990–2017 Cartographica Helvetica (marque d'éditeur)

Logo Valid HTML 4.01 Logo Valid CSS